La Sainte Mary’s Junior School est une petite école qui se situe en Ouganda. Plus précisément, cette école fait partie d’une petite communauté d’environ 2000 personnes qui vit à côté du Queen Elizabeth National Park, dans l’ouest du pays, dans le village de Kinyateke-Kahokya (Kasese district).

L’école a été créée en 2015 par Mr Byamutima et sa famille.
Ce monsieur a fait le constat du haut taux de déscolarisation au sein de sa communauté : 60% des jeunes de 14 ans ne vont pas à l’école.
De multiples raisons contribuent à cela : la pauvreté, l’éloignement des écoles existantes, l’insécurité en eau et en nourriture, le mariage précoce des jeunes filles (12 ans)…

Cette école accueille actuellement 250 élèves (109 filles, 141 garçons) de 2 à 17 ans, avec une moyenne d’âge 13/14 ans. 13 instituteurs gèrent les classes, plus 4 accompagnants pédagogique.
L’école coûte 25 000 UGX par trimestre (6€) et c’est elle qui fournit le matériel. Depuis son ouverture, des familles sont venues s’installer dans la région car l’école répond à un véritable besoin.

Cependant encore beaucoup d’enfants issus de familles très pauvres n’ont pas les moyens d’y aller, car une année coûte 18€. Et sans école, pas de meilleur avenir.

Les objectifs de l’école

Cette petite école a des objectifs de taille :

-Offrir une éducation de qualité à un plus grand nombre d’enfants ruraux.
-Réduire le mariage des jeunes filles (autour de 12 ans…).
-Permettre aux enfants d’élargir leurs horizons en développant des compétences pour plus d’autonomie.
-Sensibiliser les parents à l’importance de la scolarisation pour le développement des compétences pour l’auto-suffisance, comme la fabrication de briques pour améliorer leur habitat.

Les challenges à relever

Les challenges à relever doivent dépasser de nombreuses difficultés :

-60% des enfants de 14 ans ne vont pas à l’école.
-La pauvreté est un frein à la scolarisation, ainsi que le faible niveau d’éducation des parents qui n’est pas sensibilisé à l’importance de l’éducation. Ils sont principalement éleveurs et paysans/agriculteurs.
-La distance peut être grande entre le domicile et l’école (jusqu’à 7km), et les infrastructures routières sont peu voir pas développées.
-Les mariages précoces des jeunes filles les déscolarise, car 60% tombent enceinte et doivent se marier (viols, mort prématurée des parents…etc).
-Les agriculteurs sont en insécurité alimentaire. Ils manquent de bonnes installations pour stocker leurs récoltes en raison de leurs fermes insalubres.
-La région a peu de sources d’eau. La communauté entière ne partage que 3 trous de forage. Les enfants sont obligés de parcourir de longs trajets 6 km aller-retour pour aller récupérer de l’eau potable dans ces puits.

La pépinière

Une petite nurserie d’arbres a été créée par l’école pour répondre à des besoins pédagogiques et pallier à des besoins en bois (cuisine, construction) et en alimentation (fruits).

Pour notre projet School&Trees, nous souhaitons augmenter considérablement la plantation d’arbres à 10 000/mois dans un premier temps et peut-être d’avantage grâce à vous.

L’équipe pédagogique et des aides de la communauté préparent les arbres à planter et les fournissent aux demandeurs de la communauté, puis ces derniers les plantent chez eux. Les demandes sont nombreuses car les sols sont secs et les arbres permettent de garder l’humidité, de retenir les terres et ainsi prévenir les glissements de terrains…

Plusieurs espèces d’arbres sont plantées et répondent à un véritable besoin pour la communauté : acacias, eucalyptus, musizi pour le bois, et papayers, jacquier, avocatiers pour manger. Sans ces futurs arbres, la communauté ira comme aujourd’hui chercher le bois de plus en plus loin aggravant la déforestation et ses conséquences.

Please follow and like us:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial